Qu'est ce que l'orthodoxie moderne ?

Texte librement adapté de celui de Aderaba.fr par Gabriel Abensour

L’orthodoxie moderne est une vision du judaïsme cherchant à allier les valeurs de l’orthodoxie juive avec certaines valeurs du monde contemporain. Pour le juif orthodoxe moderne, la halakha (loi juive) ne s’oppose pas à une parfaite intégration du juif dans la société qui l’entoure. À ses yeux, bien des valeurs universelles puisent leurs sources aux racines même de la Torah.

Pour Rav J.D Soloveitchik (1903-1993), un des maîtres à penser de ce courant, l’orthodoxie moderne

cherche à résoudre une problématique simple, celle du croyant évoluant au sein du monde occidental :

  •  Comment insérer les valeurs éternelles du judaïsme dans la splendeur du monde moderne ?

  •  Comment maintenir un judaïsme rigoureux tout en sanctifiant le renouveau ?

L’orthodoxie moderne s’estime héritière de la néo-orthodoxie allemande des Rabbins Hirsch

et Hildesheimer (19e siècle), qui furent les premiers à prôner la mise en place d’un système religieux

incluant valeurs juives et connaissances profanes, le fameux "Torah im Derekh Eretz", "la Torah avec la voie du monde".

Principalement présente aux États-Unis et en Israël, et en plein développement en France, l’orthodoxie moderne présente un panel assez vaste d’idées et de pensées.

Toutefois, trois points remportent de nos jours l’adhésion du courant tout entier :

  1. Un respect de la halakha en accord avec la vision orthodoxe ;

  2. Un regard bienveillant vis-à-vis des valeurs contemporaines ;

  3. Une adhésion au sionisme.

 

Sans remporter l’approbation de tous, une bonne partie des personnes s’identifiant avec ce courant adhèrent également à deux autres points :

1) coopération et dialogue avec les juifs non-orthodoxes ;

2) amélioration du rôle et de la place de la femme juive au sein du monde religieux.

Tiraillée entre, à sa droite, l’ultra-orthodoxie, et à sa gauche l’aile la plus stricte du mouvement massorti (conservative), l’orthodoxie moderne est dynamique et redéfinit constamment certaines de ses idées, tout en préservant ses deux axiomes qui sont le respect de la halakha et une vision positive de la culture moderne. Ainsi, si dans les années soixante l’orthodoxie moderne fuyait les échanges inter-religieux, nombre de ses rabbins prônent aujourd’hui le dialogue et la compréhension entre les religions.

Pionnière en ce qui concerne l’éducation religieuse des femmes, l’orthodoxie moderne fut le premier courant juif à œuvrer pour une parfaite égalité entre hommes et femmes au niveau de l’étude des textes juifs. Dans cette optique, de nombreuses institutions avancées d’études pour femmes virent le jour. Comme dans une yeshiva, le Talmud et la Halakha occupe une place essentielle de l’enseignement. Sous l’influence du féminisme occidental, des organisations féministes orthodoxes modernes ont vu le jour aux États-Unis (JOFA) et en Israël (Kolech). Les revendications se portent principalement sur la place de la femme à la synagogue, le problème des Agounot (femmes liées à des époux leur refusant le guet) et l’attribution de fonctions religieuses aux femmes érudites. Aujourd’hui, une des ailes de l’orthodoxie moderne œuvre pour la création de synagogues orthodoxes égalitaires, où la séparation entre les sexes est respectée mais où les femmes peuvent prendre une part plus active au service – tout en restant dans le cadre de la Halakha.

LES VALEURS CONTEMPORAINES

LA PLACE DES FEMMES

 

LES ECOLES RABBINIQUES

Yeshivat Maharat & Yeshivat Chovevei Torah

 

Jusqu'en 2023, Emile & Myriam suivront les enseignements de deux écoles rabbiniques, YCT et Yeshivat Maharat, toutes deux orthodoxes modernes. Quelles sont leur spécificités ?

Yeshivat Maharat  est un séminaire rabbinique créé par le Rabbin Avi Weiss en 2009 à la suite de l'ordination en tant que Rabba de Sara Hurwitz. Maharat est l'acronyme de  "manhiga hilkhatit rukhanit Toranit"  מנהיגה הלכתית רוחנית תורנית, qui signifie "Leader en Loi Juive, Spiritualité et Torah". Les Maharat remplissent la plupart des fonctions de leurs homologues masculins dans le respect de la halakha orthodoxe : elles font office d'enseignantes passionnées, mais aussi d'accompagnatrices et d'aides précieuses dans tous les moments clefs de la vie des fidèles. La Yeshivat Maharat mise sur la nécessité de former des femmes compétentes dans tous les domaines de la loi juive, et d'ouvrir à toutes et  tous le monde de l'étude, démarche qui qui seule peut garantir la transmission de la tradition. Tout comme YCT, Maharat met l'accent sur l'accompagnement et l'aide aux personnes (Pastoral Counseling) qui vise à faire des rabbins des figures plus accessibles et plus compétentes en matière de psychologie. L'établissement forme également ses élèves dans les domaines complexes de la Gemara et de la Halakha, afin que les femmes puissent s'emparer du flambeau de la tradition et le transmettre à leur tour. 

Pour en savoir plus sur la Yeshivat Maharat, voici leur site.

La Yeshiva Chovevei Torah fut créée en 1999 à New York par le Rabbin Avi Weiss, le 10e Rabbin le plus influent aux Etats-Unis et diplomé de l'école Rabbinique de la Yeshiva University (RIETS). YCT a pour vocation de former des leaders communautaires orthodoxes savants, ouverts, empathiques et voulant influencer l'Orthodoxie pour la rendre plus ouverte et accessible à tous les juifs, quels que soient leur milieu, leur niveau de pratique ou leur identité.

ll s'agit d'un programme d'études rabbiniques classique, où sont étudiées le Tanakh, le Talmud et la Halakha, mais il contient aussi quelques spécificités. Par exemple, les programmes "d'accompagnement psychologique"(Pastoral Counseling) ont pour but de former les futurs rabbins aux aspects humains du métier : accompagner les personnes en deuil, en détresse psychologique, en situation de vulnérabilité, mais aussi les couples, les personnes âgées; là où ce type de cours ne se voient consacrer que quelques heures par an dans toutes les écoles rabbiniques orthodoxes, à YCT, une emphase très forte est mise sur ces enseignements qui sont dispensés par des professionnels (psychologues, thérapeutes) durant les quatre années du cursus. C'est ce qui permet aux rabbins diplomés d'être capables d'une meilleure gestion des cas divers qui se présentent au cours de la vie d'un rabbin, et d'être plus proche de la communauté. L'étude des matières religieuses est aussi exigeante que le reste des séminaires orthodoxes, avec la particularité que la méthode académique y supplée pour chercher tirer le plus de sens possible des textes en multipliant les approches. Pour en savoir plus, les anglophones peuvent visiter leur site.

Blu Greenberg

1936 - 

PERSONNALITÉS ORTHODOXES MODERNES

Les personnalités citées ne se sont pas forcément toutes réclamées du mouvement "orthodoxe moderne". Elles ont en tout cas par leurs écrits, méthodes, et implications, participé à la vie et au développement  d'un judaïsme incarné dans le monde qui se démarque en ça d'une forme de judaïsme plus renfermé sur lui-même qui rejetterai la possibilité de tout apport positif du monde contemporain dans la tradition.

 
Joseph B. Soloveitchik

1931–1967

Avi Weiss

1944 - 

Sara Hurwitz

1977 - 

Samson Raphael Hirsch

1808 - 1888

Eliezer Berkovitz

1908 - 1992

Tamar Ross

1938 -

Nehama Leibowitz

1906 - 1997

Irving "Yitz" Greenberg

1933 - 

Liliane
Ackermann

1936 - 2007

Henri Ackermann

1932 - 2013

© 2019 Ayeka